Des patries durables pour les plantes

DURHAM, CAROLINE DU NORD – Ma journée commence avec une tasse de café et se termine par un chocolat chaud. Dans l’intervalle, je consomme une variété d’aliments et de médicaments, dont une dose quotidienne de 81 mg d’aspirine. Une orchidée de couleur vive illumine mon bureau, et par la fenêtre, j’entrevois le jardin. En bref, ma vie est – comme celle de tout le monde – enrichie, rendue possible et allongée par un large éventail de plantes et de produits qui en sont dérivés.

Mais la biodiversité dont nous dépendons tous est menacée parce que les forêts et autres habitats riches en plantes sont dévastés par l’activité humaine. La question qui se pose aujourd’hui est celle de la vitesse de destruction des espèces – et ce qui peut être fait pour remédier à cette destruction.

Mais pour mettre au point des stratégies de conservation efficaces, il nous faut connaître les espèces devant être protégées. Jusqu’à présent, les taxonomistes ont identifié environ 297.000 espèces de plantes. Mais combien n’ont pas encore été décrites ? Et où se trouvent-elles ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/MIZKetF/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.