Paul Lachine

L'euro et le bimétallisme

PRINCETON – Les alternatives à la monnaie européenne, l'euro, se limitent de plus en plus au choix entre une tentative désespérée pour sortir de la crise et un effondrement chaotique. Pourtant il existe une approche plus audacieuse et plus efficace basée sur la coexistence de plusieurs monnaies – un système qui s'est révélé efficace dans le passé.

Il ne faut pas sous-estimer la menace posée par l'impasse politique actuelle en Europe. Au début des années 1930, l'incohérence de la politique monétaire, avec un conflit insurmontable entre la banque de la réserve fédérale de New-York et la Chicago Fed au sujet de mesures de relâchement monétaire (l'achat de titres offerts au public), a paralysé politiquement les USA. Les désaccords chroniques d'aujourd'hui entre l'Allemagne et la France engendrent une incertitude potentiellement encore plus destructrice.

Tous les quelques mois les gouvernements européens lancent une nouvelle initiative encore plus ingénieuse que la précédente pour résoudre la crise de la dette européenne. Alors pendant une journée (ou parfois durant seulement quelques heures), les marchés financiers rebondissent dans l'euphorie. Mais rapidement le doute fait à nouveau surface. On ne voit pas comment sortir de scénario et encore moins comment parvenir dans un avenir pas trop éloigné à l'intégration budgétaire nécessaire au fonctionnement efficace d'une union monétaire. 

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/vi77FTJ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.