0

Des matières nucléaires à protéger

VIENNE – Les dirigeants mondiaux ont accordé une plus grande attention ces dernières années au risque que des terroristes se procurent des matières nucléaires ou autres matériaux radioactifs. Voilà pour le côté positif. Il faut cependant que tous agissent avec une plus grande diligence pour concrétiser ces bonnes intentions en actes réels.

Le risque que des matières fissiles ou radioactives tombent entre de mauvaises mains n’est que trop réel. Des incidents de sécurité embarrassants se sont produits dans des centrales nucléaires et la sécurisation des matériaux critiques est souvent inadéquate. En fait, tous les ans, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) rapporte de nombreux cas de vol ou d’autres activités non autorisées concernant du matériel nucléaire et radioactif. La plupart de ces incidents sont relativement mineurs, mais certains sont plus graves. Certains matériaux disparaissent et ne sont jamais retrouvés.

Un incident en Moldavie, il y a deux ans, mettant en cause de l’uranium fortement enrichi, qui peut être utilisé dans une arme nucléaire, illustre l’étendue de la menace et la possibilité de mesures qui portent vraiment si les pays prennent le problème au sérieux. Les forces policières ont saisi une certaine quantité de substance sur un individu qui tentait d’en vendre. Les trafiquants ont essayé de ne pas se faire repérer en construisant un conteneur blindé – un niveau de développement inquiétant de la part de malfaiteurs.

Heureusement, les autorités de la Moldavie avaient déjà entrepris des démarches sérieuses pour améliorer sa capacité de détection. Elles ont également échangé des renseignements avec leurs homologues dans d’autres pays. L’uranium a été saisi lors d’une opération d’infiltration. Des arrestations ont été effectuées et plusieurs accusés ont été condamnés à des peines de prison.