0

Menaces sur l'euro

La création de l'union monétaire européenne est un exploit économique et politique sans précédent. Elle promet des marchés élargis, ses effets stimulants sur le commerce et les investissements sont déjà patents. Mais l'euro va-t-il durer ?

La réponse dépendra de deux facteurs: le premier est l'issue des batailles en cours, en France, en Allemagne et ailleurs, autour de la réforme de la sécurité sociale; le second est le débat sur l'inclusion dans le projet de constitution européenne de "droits sociaux".

1. Les budgets sociaux sont aujourd'hui très différents d'un pays européen à l'autre, et ces différences laissent augurer d'intenses conflits au sein de l'union monétaire. Les gouvernements français, allemand et italien, par exemple, sont confrontés à trois options: réduire le niveau des prestations sociales, accroître la fiscalité ou emprunter. Mais dans le contexte de plus en plus compétitif de la zone euro, accroître la fiscalité aurait un effet dissuasif sur les entreprises. Quant à diminuer les prestations sociales, cela comporte un risque politique certain. La tentation de recourir à l'emprunt est donc forte.

Le "pacte de stabilité et de croissance" a été précisément conçu pour inhiber cette tentation: le déficit budgétaire doit rester en dessous de 3% du PIB. Mais le pacte est déjà soumis à de fortes tensions. Ses actuelles violations, dans plusieurs pays, pourront paraître bénignes quand la génération du baby boom commencera à prendre sa retraite, et que les pensions et dépenses de santé exigeront de l'argent comptant: il est à craindre que certains déficits nationaux atteignent alors deux fois le niveau supérieur fixé par le traité de Maastricht.