0

Arrêtons de soutenir la dictature en Biélorussie !

Lénine a dit que le cynisme des capitalistes était tel qu'ils étaient capables de vendre aux Soviets la corde pour se faire pendre. Lénine et le communisme ont disparu, mais subsiste cette l'indifférence cynique aux malheurs d'autrui quand il est question de profit.

La Biélorussie en est l'exemple éclatant. Le Parlement européen a toujours dénoncé ce pays comme étant la dernière dictature restant en Europe, mais les pays membres de l'UE continuent à faire des affaires comme si de rien n'était avec Alexandre Loukachenko, le dictateur capricieux et à demi fou qui dirige le pays.

C'est tout particulièrement vrai lorsqu'il y a la possibilité de faire de l'argent ou d'en économiser. Les uniformes de la police allemande, de la douane et même de la Bundeswehr proviennent d'une usine nationalisée de Dzherzinski, ville qui tire son nom de l'homme qui est à l'origine de la Terreur rouge et du KGB, Félix Dzherzinski. Et les exemples de ce type abondent.

En faisant des affaires avec Loukachenko, alors que l'UE essaye de faire de lui un paria sur la scène internationale, L'Europe dévoile son hypocrisie. Au lieu de l'aider indirectement en signant avec lui des contrats commerciaux qui les arrangent, les pays européens devraient prendre en compte ce que le Parlement européen sait depuis longtemps : soutenir économiquement Loukachenko revient à prolonger sa dictature.