Arrêtons de soutenir la dictature en Biélorussie !

Lénine a dit que le cynisme des capitalistes était tel qu'ils étaient capables de vendre aux Soviets la corde pour se faire pendre. Lénine et le communisme ont disparu, mais subsiste cette l'indifférence cynique aux malheurs d'autrui quand il est question de profit.

La Biélorussie en est l'exemple éclatant. Le Parlement européen a toujours dénoncé ce pays comme étant la dernière dictature restant en Europe, mais les pays membres de l'UE continuent à faire des affaires comme si de rien n'était avec Alexandre Loukachenko, le dictateur capricieux et à demi fou qui dirige le pays.

C'est tout particulièrement vrai lorsqu'il y a la possibilité de faire de l'argent ou d'en économiser. Les uniformes de la police allemande, de la douane et même de la Bundeswehr proviennent d'une usine nationalisée de Dzherzinski, ville qui tire son nom de l'homme qui est à l'origine de la Terreur rouge et du KGB, Félix Dzherzinski. Et les exemples de ce type abondent.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/M9INjHr/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.