Researcher looks through a microscope LOIC VENANCE/AFP/Getty Images

Œuvrer pour la parité dans le secteur scientifique

LONDRES – Il y a deux ans, les Nations Unies faisaient du 11 février la Journée internationale des femmes et des filles de science. À l’occasion de cet hommage, il convient de songer aux innombrables contributions que nos savantes ont apportées à la science et à la technologie.

Mais plus important encore, réfléchissons aux raisons pour lesquelles l’ONU a pris cette décision. Pour résumer, les femmes rencontrent depuis bien longtemps des obstacles dans la poursuite de leur carrière scientifique, et il incombe à la communauté scientifique mondiale de renouveler son engagement consistant à faire d’elles les partenaires à part entière du progrès de la connaissance humaine.

La découverte scientifique bénéficierait immensément d’une pleine parité des sexes en la matière. L’an dernier a marqué le 150e anniversaire de la naissance de Marie Curie en Pologne, l’une des plus grandes scientifiques de tous les temps. Elle fut la première femme à recevoir un prix Nobel, la seule à en obtenir deux, et de nouveau la seule à se voir décerner cette distinction dans deux matières scientifiques différentes : physique en 1903 and chimie en 1911.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/hUAseOw/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.