nye229_J. Scott Applewhite-PoolGetty Images_zelensky J. Scott Applewhite/Pool/Getty Images

Le Soft power après l'Ukraine

CAMBRIDGE (MASS.) – Tandis que les missiles russes s’abattent sur les villes ukrainiennes et que les Ukrainiens combattent pour la défense de leur pays, certains réalistes assumés pourraient être tentés de dire que « c’en est fini du soft power ». Mais une telle conclusion procède d’une analyse superficielle. La puissance, c’est la capacité d’agir sur autrui pour obtenir les résultats qu’on souhaite. Tout réaliste sensé comprendra qu’on peut y parvenir de trois manières : par la coercition, par la rétribution, ou par la séduction – en d’autres termes, pour reprendre des expressions proverbiales : « le bâton, la carotte et le miel ».

À court terme, le bâton est plus efficace que le miel, et le hard power l’emporte sur le soft power. Si je veux voler votre argent en usant du hard power, je peux vous menacer d’une arme et prendre votre portefeuille. Peu importe ce que vous en penserez, j’obtiens immédiatement votre argent. Pour prendre votre argent en usant du soft power, j’aurai besoin de vous persuader de me le donner. Cela demande du temps et ne fonctionne pas toujours. Tout dépend de ce que vous pensez. Mais si je parviens à vous séduire, le soft power s’avérera le moyen le moins coûteux d’obtenir votre argent. Dans le long terme, le miel l’emporte sur le bâton.

De même, sur la scène internationale, les effets du soft power sont généralement lents et indirects. On constate immédiatement ceux des bombes et des balles, tandis que la séduction opérée par les valeurs et la culture peut n’accéder à la visibilité qu’à longue échéance. Mais en ignorer ou en négliger les effets serait une grave erreur. Les dirigeants politiques avisés ont depuis longtemps compris que les valeurs pouvaient créer la puissance. Si je peux obtenir de vous que vous désiriez ce que je désire, je n’ai aucun besoin de vous contraindre à faire ce que je veux que vous fassiez. Lorsqu’un pays représente des valeurs qui séduisent les autres pays, il peut faire l’économie du bâton et de la carotte.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/pW72plUfr