Paul J. Richards/Getty Images

Le vent mauvais du protectionnisme

WASHINGTON, DC – Les prévisions de croissance du commerce mondial pour 2015 et 2016 sont à nouveau revues à la baisse. Ainsi l'Organisation mondiale du commerce (OMC) prévoit maintenant que la croissance du commerce mondial va connaître cette année son taux plancher depuis la crise financière de 2009. Que se passe-t-il ?

Ce ralentissement n'est pas seulement dû à une reprise difficile de l'économie mondiale. En général le taux de croissance du commerce dépasse celui du PIB ; avant la crise il était en moyenne deux fois plus élevé. Mais depuis 2012 cette proportion est en chute rapide, jusqu'à s'inverser cette année - le taux de croissance du PIB dépassant celui du commerce pour la première fois depuis 15 ans.

Cette inversion est due en partie à des facteurs structuraux, notamment un plateau dans l'expansion de la chaîne de valeur mondiale et un tournant dans le processus de transformation structurelle en Chine et dans d'autres pays en croissance rapide. La part de plus en plus grande des services dans le PIB de ces pays va probablement se traduire par une baisse supplémentaire du commerce international, car les services suscitent peu d'échanges matériels.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/U0OA9r5/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.