3

De l’importance d’être terne

WASHINGTON, DC – Le Fonds monétaire international est un organisme d’une très grande utilité, qui dispose d’importants moyens financiers et de capacités d’assistance technique mobilisables en très peu de temps dans n’importe quelle partie du monde. Cette institution a également l’avantage d’être presque toujours perçue comme profondément ennuyante.

Malheureusement pour le FMI, l’organisme doit maintenant devenir beaucoup plus visible sur la scène publique afin de convaincre le Congrès des États-Unis d’autorise certaines réformes importantes. À cette fin, la crise ukrainienne pourrait s’avérer utile, quoique cela semble moins probable maintenant, ce qui au bout du compte pourrait être une bonne chose dans la mesure où la conséquence imprévue serait un prêt d’une valeur plus grande que ce que l’Ukraine avait réellement besoin.

Dans le domaine de l’économie internationale, le fait d’être considéré comme terne confère un certain pouvoir dans la mesure où il permet de prendre des décisions majeures sans être sans cesse soumis à l’examen public. De 1918 à 1939, la coopération économique internationale se faisait plutôt rare, en grande partie parce que les premiers jets des accords ont été formulés dans le cadre de grandes conférences internationales. Après la création du FMI en 1944, la plupart des décisions du même ordre sont devenues courantes, bien moins passionnées et beaucoup plus faciles à mettre en branle.

Le FMI fait rarement les manchettes aux États-Unis ou dans d’autres grands pays, sauf quand de grands personnages se mêlent de la partie. La dernière fois que le commun des mortels a entendu parler du fonds fut sans doute lorsque le directeur général du FMI Dominique Strauss Kahn a été forcé de démissionner en mai 2011, en raison d’accusations d’une agression sexuelle qu’il aurait commise contre une employée d’un hôtel de New York.