1

Construisez votre propre Silicon Valley

SEATTLE – La Californie est peut-être le plus grand et le plus réputé des carrefours des technologies, mais elle n’est certainement pas la seule région à favoriser des lancements d’entreprises novatrices. En fait, de telles sociétés surgissent – de nulle part ou presque – en fait de partout, de mégalopoles d’Asie, comme Singapour et Shanghai à de petites villes d’Europe, comme Espoo en Finlande et Dwingeloo aux Pays-Bas. Bon nombre d’entreprises internationales nouvellement lancées – dont Spotify en Suède, Skype en Estonie, Waze en Israël et, plus récemment, Alibaba en Chine – ont vu leur valeur s’apprécier dans les milliards de dollars.

Il est clair que les principaux atouts de Silicon Valley qui ont suscité les innovations et stimulé l’esprit d’entrepreneuriat – une concentration élevée de talents, un esprit de forte émulation, un accès aisé au financement et un cadre réglementaire qui vient en appui aux projets d’affaires – peuvent être reproduits et adaptés à un vaste éventail de contextes. En fait, ces piliers de la créativité et du progrès ont été établis même dans des pays dont l’économie, le régime politique et les cultures sont très différents du contexte américain.

Évidemment, ces différents pays n’abordent pas tous l’innovation de la même manière. La Finlande, par exemple, doit sa grappe dynamique des jeux informatiques en grande partie à la tendance des étudiants de poursuivre de plus longes études. Même s’il est vrai que la sortie de la version 2009 du jeu vidéo de masse Angry Birds de Rovio Entertainment a servi de catalyseur à de nombreux projets innovateurs à Espoo, c’est l’Université d’Aalto – l’équivalent pour la Finlande de l’Université de Stanford en Californie – qui continue à stimuler l’innovation dans la région, en permettant aux programmeurs, concepteurs et autres talents essentiels de gagner leur vie en exerçant leur métier. Les étudiants d’Aalto ont également lancé le plus important et le plus dynamique Congrès d’entreprises en démarrage en Europe, qui rassemblera plus de 10 000 entrepreneurs et financiers en novembre prochain.

En outre, le programme d’accélération des projets de sauna d’incubation de l’université aide les nouveaux projets à faire leurs premiers pas vers la réussite. Situés sur le campus, les locaux du programme ont les allures colorées des bureaux de Google, mais avec une touche finlandaise : des salles de vidéoconférence ont été érigées comme des structures abritant des saunas. Depuis sa fondation en 2010, 126 entreprises sont sorties du giron du sauna d’incubation, et ont même obtenu un financement global de 37 millions $.