US State Department

Un nouveau paradigme de paix

TEL AVIV – Le nouvel échec de la dernière tentative américaine de négociation d’un accord de paix israélo-palestinien pourrait soulever plus qu’un simple blâme. Il devrait inciter à fondamentalement reconsidérer un paradigme de paix – une négociation bilatérale directe, sous l’égide des Etats-Unis – qui a perdu de sa pertinence depuis longtemps.  

Les Etats-Unis demeurent un acteur global indispensable, mais ils ne veulent plus faire usage de la diplomatie coercitive pour forger un nouvel ordre. Ce n’est cependant pas juste une question de volonté ; les Etats-Unis ont perdu leur capacité d’intimidation envers les autres pays, même envers des alliés ou des clients comme Israël et l’Autorité Palestinienne.

Rien qu’au Moyen-Orient, les Etats-Unis ont dépassé les limites de leurs capacités au cours de deux guerres controversées ; ils ont échoué à plusieurs reprises à négocier une paix entre Israël et la Palestine ; ils ont ignoré les puissances régionales clés ; et ils ont déçu sur des questions comme le programme nucléaire iranien et la guerre civile en Syrie. Tout cela a contribué à amoindrir leur capacité à dessiner l’avenir de la région.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/3S5uKvw/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.