5

La transparence en matière militaire et la sécurité en Asie

TOKYO – « La lumière du soleil est le meilleur désinfectant » est une citation bien connue. Elle s’applique tout particulièrement à la sécurité en Asie. En fait, je pense qu’un cadre permettant aux gouvernements asiatiques de dévoiler leurs budgets militaires doit être créé si nous voulons établir la confiance et éviter une course régionale aux armements.

De manière plus générale, contenir l’expansion militaire, faire en sorte que davantage de pays soient signataires du Traité sur le commerce des armes, et améliorer l’entente mutuelle entre les autorités nationales de la Défense sont les principales questions dont doivent se préoccuper aujourd’hui les pays de la région. Elles doivent être inscrites à l’ordre du jour du Sommet de l’Asie orientale, qui doit à son tour devenir le principal forum de discussion des questions de sécurité régionales et de maintien de la stabilité.

L’expansion militaire est incompatible, de façon inhérente, avec la place qu’occupe de plus en plus l’Asie au centre de l’économie mondiale. Les fruits de la prospérité doivent être réinvestis de façon à améliorer la vie des citoyens, pas en armes qui peuvent leur ôter la vie.

Et pourtant, préserver l’État de droit prédomine. Par exemple, le Japon fournira un soutien sans réserve aux efforts des pays membres de l’ASEAN pour sécuriser et assurer la libre navigation des mers et des cieux. Je voudrais ici formuler de manière transparente ce que le Japon compte soutenir, et comment.