27

Notre dette envers Stalingrad

BERKELEY – Nous ne sommes pas des êtres nouvellement créés, innocents, rationnels et raisonnables. Nous ne sommes pas créés à partir de rien dans un paradis sans défaut sous un soleil nouveau. Nous sommes au contraire le produit d’une évolution myope sur des centaines de millions d’années, et de milliers d’années d’histoire orale puis écrite. Notre passé est fait de couches superposées d’instinct, de propensions, d’habitudes de pensée, de modes d’interaction et de ressources matérielles.

Notre civilisation s’est construite sur cette fondation historique. Sans cette histoire, notre labeur ne serait pas seulement en vain ; il serait impossible.

Et dans cette histoire s’inscrivent les crimes de l’humanité. Les crimes horribles. Les crimes impensables. Notre histoire nous poursuit comme un cauchemar, parce que les crimes du passé hantent le présent et engendrent de nouveaux crimes dans l’avenir.

Cette histoire comprend également les tentatives de mettre fin aux atrocités et d’atténuer les effets des crimes passés.