Notre dette envers Stalingrad

BERKELEY – Nous ne sommes pas des êtres nouvellement créés, innocents, rationnels et raisonnables. Nous ne sommes pas créés à partir de rien dans un paradis sans défaut sous un soleil nouveau. Nous sommes au contraire le produit d’une évolution myope sur des centaines de millions d’années, et de milliers d’années d’histoire orale puis écrite. Notre passé est fait de couches superposées d’instinct, de propensions, d’habitudes de pensée, de modes d’interaction et de ressources matérielles.

Notre civilisation s’est construite sur cette fondation historique. Sans cette histoire, notre labeur ne serait pas seulement en vain ; il serait impossible.

Et dans cette histoire s’inscrivent les crimes de l’humanité. Les crimes horribles. Les crimes impensables. Notre histoire nous poursuit comme un cauchemar, parce que les crimes du passé hantent le présent et engendrent de nouveaux crimes dans l’avenir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/VNziCFm/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.