0

11 septembre 2002

Lors de l'année qui s'est écoulée depuis les attaques terroristes du 11 septembre, nous sommes nombreux à avoir regardé dans le miroir pour demander : qu'y a-t-il de changé ? Le choc et la tristesse restent nos compagnons, mais ils s'accompagnent aussi d'un sens déterminé des défis auxquels nous faisons face, en tant qu'individus et en tant que culture, que nous ne connaissions pas un an plus tôt.

Fait plus dérangeant encore, nous admettons que l'Amérique ou tout autre pays peuvent très bien être attaqués par surprise une fois encore et nous nous demandons si de tels événements seront aussi dramatiques ou pire encore que ceux de l'an dernier. Nous avons tous été touchés, et nous sommes tous convaincus qu'il existe des gens qui se préparent en ce moment même à nous faire souffrir, ayant aiguisé leur audace diabolique au plus haut point.

Dans nos mémoires les tours jumelles sont encore debout et projettent encore leur ombre sur nos vies. Ce qui leur arriva était inimaginable jusqu'à ce que cela devienne réalité, par le fait d'un acte délibéré. Contre toute attente, et contre nos voeux les plus chers, cette violence nous met en face de choix encore inconnus de nous à ce jour.

Sous de nombreux aspects, cela représente l'histoire du 20ème siècle. La violence et la brutalité qui étaient autrefois au delà du domaine des possibles semblent aujourd'hui lieux communs. En nous adaptant aux horreurs les plus récentes, nous en tirons la conclusion que nous avons vu tout ce qu'il y avait à voir, sans cesse et malgré les preuves du contraire. Finalement, nous sommes choqués de constater que notre imagination nous a fait défaut, le pire était à venir.