0

Redorer l’image des Etats-Unis

Il y a un an, Condoleezza Rice, alors Conseillère pour la Sécurité nationale à la Maison blanche, déclarait que la guerre contre le terrorisme était avant tout un conflit d’idées. Elle avait raison. Mais c’est un conflit que les Etats-Unis sont en train de perdre, car Al-Qaeda se montre plus habile.

La montée du sentiment anti-américain dans le monde entier menace de priver les Etats-Unis de leur pouvoir de séduction, nécessaire pour gagner la guerre contre le terrorisme. L’épopée irakienne a montré que la force militaire ne peut à elle seule apporter une solution. Tous les sondages confirment un déclin de l’attrait des Etats-Unis, en particulier dans le monde musulman. Même dans des pays soi-disant amis comme la Jordanie ou le Pakistan, le soutien populaire est plus fort pour Osama Bin Laden que pour George Bush.

L’information c’est le pouvoir, et aujourd’hui elle parvient à une part beaucoup plus importante de la population mondiale. Il est bien fini le temps où des agents du service diplomatique américain parcouraient en Jeep les régions reculées du tiers-monde, pour projeter des films dans les villages isolés. Les progrès technologiques ont déclenché une véritable explosion dans le domaine de l’information, et le public est devenu plus sensible à la propagande. Le monde est inondé d’informations, dont certaines sont exactes, d’autres trompeuses.

La politique est donc devenue un concours de crédibilité. Alors que traditionnellement on triomphait sur le plan militaire ou économique, à l’ère de l’information il s’agit de faire accepter une version plutôt qu’une autre. Les gouvernements rivalisent donc entre eux et avec d’autres organisations pour renforcer leur propre crédibilité et affaiblir celle de leurs adversaires. Malheureusement, le gouvernement américain n’arrive pas à suivre.