Les voyants du changement climatique sont au rouge

CANCUN – Le communiqué officiel de la conférence de Cancun sur le changement climatique ne peut masquer le fait qu’il n’y aura pas de successeur au protocole de Kyoto à son expiration fin 2012. Le Japon, entre autres, s’est soustrait des efforts visant à reconduire le traité de Kyoto.

Cela pourrait sembler une mauvaise nouvelle, car cela signifie qu’un prix international du carbone ne sera pas fixé, et, sans un prix du marché, il sera difficile d’organiser efficacement la réduction des émissions de carbone. Mais les apparences sont parfois trompeuses.

L’approche globale pour s’attaquer au changement climatique est brisée mais semble laisser place à une nouvelle approche ascendante, porteuse de meilleures perspectives de succès que les pesantes négociations onusiennes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/2HQlVQC/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.