0

Assurer un monde plus sűr

Les rapports des comités sont généralement d'un ennui mortel, et les rapports des comités de l'ONU figurent parmi les plus ennuyeux. Mais le récent rapport du Groupe de personnalités de haut niveau sur les menaces, les défis et le changement du secrétaire général de l'ONU a brisé cette rčgle. Seize dirigeants politiques et anciens diplomates ont combiné principe et réalisme politique afin d'émettre les propositions de changement les plus exhaustives qui soient depuis la création de l'ONU en 1945.

Le secrétaire général Kofi Annan doit présenter le rapport en mars prochain. Ce sera alors aux gouvernements d'agir.

De nombreux commentaires portent sur les recommandations du Groupe quant ŕ l'élargissement du Conseil de sécurité de l'ONU, qui passerait ainsi de 15 ŕ 24 membres. Le rapport propose deux alternatives. La premičre ajouterait six nouveaux membres permanents (Inde, Brésil, Egypte, Afrique du Sud, Japon et Allemagne) et trois membres pour une durée de deux ans. La deuxičme consisterait ŕ créer huit membres semi-permanents avec des mandats de quatre ans renouvelables et un membre supplémentaire choisi pour un mandat de deux ans.

Chaque proposition obligerait ŕ amender la Charte de l'ONU et donc ŕ obtenir le soutien d'une majorité des deux tiers des 191 Etats membres, notamment les cinq membres exerçant leur droit de veto du Conseil de sécurité actuel. Les sceptiques doutent que cela soit faisable.