locke1_JEWELsAMADAFPGettyImages_boycandlevigilsrilanka Jewel Samad/AFP/Getty Images

Combattre la violence par les preuves

SAN DIEGO/NEW YORK – Dans le rapport Pathways for Peacede l'an dernier - le résultat d'une étude menée conjointement par l'Organisation des Nations Unies et la Banque mondiale - le Secrétaire Général de l'ONU António Guterres a averti que le monde était confronté à une « recrudescence spectaculaire » des conflits, qui cause d'immenses souffrances humaines et qui compromet sensiblement ordre mondial. Si le monde compte accomplir les Objectifs de Développement Durable (ODD) - et protéger des millions de personnes contre la violence mortelle - des mesures urgentes doivent être prises pour inverser cette tendance.

Ce n'est pas seulement les conflits qui sont en augmentation. Selon une nouvelle recherche menée par Small Arms Survey, 589 000 personnes - dont 96 000 femmes et filles - ont subi des morts violentes en 2017. Cela représente 7,8 décès pour 100 000 personnes, le deuxième taux le plus élevé depuis 2004. Cette augmentation est due principalement à une augmentation des homicides.

Selon les tendances actuelles, les morts violentes devraient augmenter de plus de 10 % d'ici 2030, pour atteindre 660 000 par an. Si les décès liés au conflit continuent d'augmenter - en raison de l'éruption de nouveaux conflits armés ou de l'escalade des conflits en cours - et si les taux d'homicide des pays commencent à régresser vers ceux des États ayant les pires résultats dans leurs régions respectives, plus d'un million de personnes vont subir une mort violente chaque année d'ici 2030.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/dMr0KB6fr