0

Sauver le Sarkozy public

Depuis la publication dans un magazine français d’un manifeste, signé par une dizaine de personnalités politiques éminentes et dénonçant les risques d’une dérive monarchique – sans même mentionner le nom du président – l’atmosphère politique française est devenue électrique. La rapidité de la disgrâce de Nicolas Sarkozy est sans précédent dans l’histoire de la Ve République. Sa côte de popularité est en chute libre, et son parti, l’UMP, un parti conservateur, devrait enregistrer d’assez mauvais résultats aux prochaines élections municipales de la mi-mars.

Comment interpréter cette impopularité soudaine de Sarkozy ? Peut-il rebondir ?

Ces questions ne concernent pas que la France, qui dans cinq mois assumera la présidence de l’Union européenne et dont on attendait à ce qu’elle participe du rebond de l’Europe même.

Les attaques à l’encontre de Sarkozy sont d’ordre personnel, et portent autant sur sa personnalité que sur son action au gouvernement. Peut-il incarner la France avec dignité et légitimité ? Peut-il transformer des discours et des intuitions en actions concrètes ? A-t-il déjà perdu contact avec la réalité, entouré comme il l’est par un cercle de courtisans des médias ?