0

Sauvés par les taxes

De quoi sommes-nous redevables envers nos arrières-arrières-arrières petits-enfants ? Quelles mesures devons-nous prendre aujourd’hui pour réduire les risques posés à nos descendants et à notre planète par la probabilité croissante du réchauffement global et du changement climatiques ?

Presque tout le monde – à l’exception d’Exxon Mobil, du vice-président américain Dick Cheney, de leurs serviteurs appointés et de leurs acolytes manipulés – comprend que lorsque les êtres humains brûlent des hydrocarbures, du bioxyde de carbone s’échappe dans l’atmosphère, où il agit comme une gigantesque couverture qui absorbe le rayonnement infrarouge émis par-dessous, avec pour conséquence un réchauffement de la planète.

De même, presque tout le monde comprend que le réchauffement de la planète pourrait être soit plus grave, soit moins grave que les modèles existants le suggèrent, mais que cette incertitude n’est pas une excuse pour ne rien faire. En fait, elle doit plutôt nous inciter à mieux nous en prémunir que si nous savions que ce réchauffement se fera exactement selon les projections moyennes.

Enfin, presque tout le monde convient que les gouvernements, les institutions à but non-lucratif et les compagnies pétrolières devraient consacrer beaucoup plus d’argent à la recherche sur des technologies énergétiques sans émission de bioxyde de carbone, ou capables d’enlever les polluants de l’atmosphère et des océans et ainsi de refroidir la planète en renvoyant davantage le rayonnement solaire.