0

EMBARGOED UNTIL SUNDAY, JULY 5TH

By Archbishop Desmond Tutu

Johannesburg – Une promesse faite aux pauvres est particulièrement sacrée. C’est une preuve de générosité et de leadership efficace que de tout faire pour respecter des engagements, et c’est pourquoi ceux des pays du G8 qui luttent pour les plus pauvres, surtout pour ceux qui sont en Afrique, méritent le respect.

Mais si nous savons reconnaître les qualités, nous devons être également prêts à critiquer, lorsque c’est clairement mérité. Je suis triste et amer de voir de grandes nations, comme l’Italie et la France, emprunter la mauvaise voie et manquer aux engagements qu’il ont souscrits, il y a quatre ans au sommet du G8 de Gleneagles, en Ecosse. Nous devons tous faire campagne et encourager les prochaines réunions du G8 à agir au mieux et au plus juste.

Le développement africain doit, bien entendu, être mené par des citoyens africains – de quelque horizon de la société qu’ils viennent. Mais nous sommes réduits à demander un soutien international dans notre combat contre la pauvreté et l’injustice, et heureux de le recevoir. C’est à dire un soutien provenant des Etats, et provenant des bons citoyens que l’on trouve en Italie.