Project Syndicate

Les valeurs familiales de Putin

LONDRES – La concentration sur la Coupe du monde en cours, au cours de laquelle environ un million de fans de football étrangers, beaucoup en provenance de l'Europe et des États-Unis, devraient converger vers Moscou et d'autres villes russes, risque de masquer la mesure dans laquelle la Russie et l'Occident se sont éloignés. En fait, les relations actuelles entre les deux camps sont purement fonctionnelles; une nouvelle guerre froide a commencé.

L'espoir que la Russie post-soviétique « rejoigne l'Occident » a-t-il toujours été une illusion? Certains cherchent dans l'histoire russe ancienne des preuves en faveur de cette conclusion, invoquant le joug tatar et l'absence d'une époque « des lumières ». D'autres estiment que la brouille actuelle est plus contingente qu’autre chose.

Par exemple, dans son livre récent intitulé China and Russia: The New Rapprochement, le politologue russe Alexander Lukin soutient que, même si la Chine a plus de griefs territoriaux avec la Russie qu'avec n’importe quel autre pays, le virage du Kremlin vers elle était un « résultat naturel ». En tant que superpuissance vaincue, la Russie a cherché à créer un contrepoids au vainqueur.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/PynIXew/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.