zizek2_Chris McGrathGetty Images_ukraine bucha war Chris McGrath/Getty Images

La guerre dans un monde qui ne défend aucune cause

LJUBLJANA – Les fameux oligarques de Russie et d’autres anciens États soviétiques sont l’équivalent bourgeois de ce que Marx appelait le sous-prolétariat : une cohorte irréfléchie, susceptible de manipulation politique dans la mesure où ses membres n’ont ni conscience de classe, ni potentiel révolutionnaire propre. En revanche, à la différence du prolétariat, cette sous-bourgeoisie qui a émergé dans les pays concernés à partir de la fin des années 1980 contrôle les capitaux – beaucoup de capitaux – grâce à une « privatisation » sauvage des actifs étatiques.

Rok Snežič, collaborateur et ami du Premier ministre slovène de droite Janez Janša, en constitue l’une des incarnations. « Conseiller fiscal indépendant », Snežič aide les sociétés slovènes à se délocaliser vers la juridiction moins taxée de la Republika Srpska (partie serbe de la Bosnie-Herzégovine). Il ne possède officiellement aucune propriété privée, et ses déclarations fiscales passées ont disparu depuis qu’il s’est déclaré en faillite.

Snežič se déplace pourtant dans de somptueuses voitures de luxe, et dispose des moyens de se payer des affichages publicitaires sur panneaux géants. Il est officiellement employé par une société détenue par son épouse, une poste pour lequel il est rémunéré chaque mois 37 362 € en espèces.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/p3Klh2Cfr