Russia military Sasha Mordovets | Getty Images

Succès de la Russie au Moyen-Orient

MADRID – Après quelques années durant lesquelles elle est restée en retrait, la Russie revient au centre du jeu géostratégique du Moyen-Orient. Dans le contexte de la politique ambiguë des USA, son intervention calculée dans la guerre civile en Syrie constitue un cas isolé dans lequel un recours limité à la force dans cette région conduit à une redistribution des cartes sur le plan politique.

Répondant à une question du journaliste Jeffrey Goldberg, le président Obama a dévoilé ses idées sur nombre de questions clés de politique étrangère, nomment le Moyen-Orient. N'accordant guère de crédit à ses alliés européens et à ses conseillers en matière de sécurité (y compris son ancienne secrétaire d'Etat, Hillary Clinton qui était favorable à une  intervention en Syrie), il n'a pas mâché ses mots dans sa description fataliste de cette région agitée.

Selon lui, l'Amérique ne peut pas faire grand chose pour stabiliser le Moyen-Orient. Il s'est même vanté de ne pas avoir respecté la "ligne rouge" qu'il avait tracé en 2012 au sujet de l'utilisation des armes chimiques par le président syrien Bachar Al-Assad, car le droit international n'aurait pas permis de justifier une intervention militaire et le Congrès américain ne l'aurait pas voté. Obama souligne que sa décision a permis avec la coopération de la Russie de démanteler la majeure partie des stocks d'armes chimiques de la Syrie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/gf2cW4k/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.