0

L'avenir de la Russie passe par l'Ukraine

MOSCOU – La Russie et l'Occident s'éloignent à nouveau l'un de l'autre. Ce jeu d'attraction-répulsion dure depuis des siècles. Les historiens ont recensé jusqu'à 25 cycles de ce type depuis le règne du tsar Ivan III.

Dans le passé, la Russie a déjà fait des virages à 180° dans son anti-occidentalisme virulent, souvent par simple nécessité – après que les relations aient touché le fond. Aujourd'hui au contraire, la détérioration des relations semble être animée d'un mouvement propre.

Quatre éléments expliquent cette situation :

-  La disparition de la Guerre froide et avec elle du statut de superpuissance impériale de la Russie, ce qui a provoqué une crise profonde qui se prolonge encore aujourd'hui dans la mentalité de la classe politique russe. Les dirigeants russes continuent à imaginer l'Occident comme un ennemi dans le contexte de toute la mythologie de la politique étrangère russe traditionnelle.