Les gains en série de Poutine

CHENGDU – Depuis l’invasion de la Crimée par la Russie l’été dernier, l’Occident s’est fixé une stratégie de sanctions économiques et d’isolement international pour forcer le Kremlin à retirer son appui aux séparatistes de l’est de l’Ukraine. Mais la série récente de gains diplomatiques du président de la Russie, de Vladimir Poutine – en particulier, avec l’Iran, la Corée du Nord et le Pakistan – a presque annihilé la portée de cette stratégie.

Il va sans dire que Poutine a reçu un traitement glacial au sommet du G20 du mois dernier à Brisbane, où les hôtes australiens et les dirigeants occidentaux lui ont fait toutes les remontrances d’usage lors des réunions bilatérales pour avoir enfreint la souveraineté de l’Ukraine et ainsi creusé un fossé avec ses partenaires économiques occidentaux. Poutine est parti plus tôt, annonçant à tout venant que les sanctions occidentales portaient de toute manière plus préjudice aux économies européennes qu’à celle de la Russie.

Cela n’a toutefois pas empêché Poutine de lancer de grandes initiatives en matière de sécurité d’intérêt vital à certains pays de l’Ouest, redorant ainsi l’ascendant diplomatique de la Russie et rehaussant sa valeur aux yeux de son partenaire le plus important, quoique discret : la Chine. Comme Poutine l’a déclaré dans une entrevue récente, son gouvernement est déterminé à ce que la Russie ne se retrouve pas isolée du reste du monde derrière un nouveau rideau de fer.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/BAMlyWo/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.