Rushdie à la russe

Juin sera un mois douloureux dans les tribunaux russes. Le 16 juin, l'oligarche rebelle Mikhail Khodorkovsky et son compagnon d'armes Platon Lebedev se sont finalement retrouvés confrontés aux juges du tribunal d'instance de Meshchansky. Il ne fait aucun doute que cette affaire attirera la presse russe et internationale. Les auditions ont commencé la veille de l'ouverture du procès de Khodorkovsky dans une autre affaire qui n'en est pas moins significative. Mais cette affaire ne concerne pas la tentative des oligarches à interférer dans la vie politique ; elle concerne un groupe d'artistes et de conservateurs dont les activités professionnelles sont devenues, contre toute attente, une question brûlante de politique.

En janvier 2003, une bande d'activistes orthodoxes russes a détruit une exposition au Musée et au Centre public Sakharov intitulée " Attention ! Religion ". Les organisateurs de cette exposition ont déclaré qu'ils souhaitaient attirer l'attention sur le nouveau rôle des institutions religieuses dans la vie russe. Mais les fondamentalistes orthodoxes ont jugé les oeuvres blasphématoires et offensantes, et certains ont saccagé l'exposition.

En décembre dernier, des procureurs ont inculpé deux représentants du Musée Sakharov et trois organisateurs de l'exposition pour incitation à la haine religieuse. Ils risquent désormais jusqu'à cinq ans de prison. Les vandales, entre-temps, ont été acclamés par les représentants de l'Eglise comme des héros. Toutes les accusations contre eux ont été abandonnées.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/EkOqxN9/fr;