Hungary President Viktor Orbán Anadolu Agency/Getty Images

La crise de l’État de droit en Europe

BRUXELLES – Sur les décombres de deux guerres mondiales, les pays européens se sont unis pour constituer ce qui devait devenir l’expérience d’unification et de souveraineté partagée et coopérative la plus importante au monde. Mais en dépit des réalisations impressionnantes obtenues depuis plusieurs décennies, le projet européen est aujourd’hui confronté à un risque de désintégration.

Une crise financière non résolue, la crise des réfugiés, la détérioration du contexte de sécurité et un processus d’intégration en panne ont créé un environnement politique instable et toxique dans toute l’Europe qui a permis l’émergence du populisme et du nationalisme dans plusieurs pays. La manifestation la plus évidente de cette conjoncture est sans doute l’érosion de l’État de droit dans l’Union européenne.

Deux États membres de l’UE en particulier, la Hongrie et la Pologne, mettent aujourd’hui en péril les normes démocratiques européennes durement acquises – et portent ainsi préjudice à l’objectif même de l’intégration européenne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/1aep7M4/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.