0

Rogozin Président

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle, mais comme je ne sais pas laquelle est bonne et laquelle et mauvaise, je vais vous les annoncer en ordre logique. Premièrement, on connaît désormais le nom du prochain président de la Russie. Deuxièmement, il s'agit de Dimitri Rogozin, l'homme politique le plus célèbre du parti Rodina (la Patrie).

Naturellement, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve, et même les normes constitutionnelles russes peuvent être modifiées. Mais pour l'instant, Rogozin est le seul politicien russe qui possède à la fois de vraies chances de gagner et l'ambition nécessaire - même s'il ne l'avoue pas publiquement - pour y arriver.

Les candidats étaient bien plus nombreux en 1997, trois ans avant les élections présidentielles de l'an 2000. Un véritable défilé représentait alors différentes sections de la nomenklatura et de l'échiquier politique : Tchernomyrdine, Iavlinski, Lebed, Loujkov, Nemtsov, Jirinovski. Ils n'avaient pas tous de vraies chances, mais ils pouvaient tous compter sur le soutien d'une force politique.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Aucun de ces anciens candidats n'est plus un concurrent politique sérieux, même si certains sont encore assez jeunes. Par ailleurs, il est peu probable de trouver un candidat à l'élection présidentielle parmi les gouverneurs des régions, ou parmi les dirigeants des " anciens " et des " nouveaux " partis. Avec une exception : Dimitri Rogozin. Pourquoi cela ?