Chris Devers/Flickr

Un requiem pour la technocratie

STONY BROOK – En 2010, lorsque le gouverneur de la Louisiane, Bobby Jindal, a dévoilé un plan à hauteur de 220 millions de dollars consistant à ériger des digues de sable pour contenir le pétrole qui se déversait dans le golfe du Mexique de la plate-forme Deep Horizon de British Petroleum, les scientifiques s’y sont opposés en disant que le projet ne ferait que nuire aux écosystèmes locaux. Même après que la commission nationale chargée d’enquêter sur la marée noire ait jugé que ce plan était un échec, n’ayant retenu qu’un millier de barils de pétrole sur les quelques cinq millions échappés de la plate-forme, Jindal a insisté, qualifiant le rapport « d’invention révisionniste et partisane aux frais des contribuables ».

La réaction de Jindal reflète un abandon progressif – et potentiellement catastrophique – d’une politique basée sur des faits scientifiques. Ce n’est pas ainsi que j’imaginais la politique du XXIe siècle. Lorsque j’étais étudiant en sciences humaines dans les années 1970, mes professeurs fustigeaient l’État technocratique en devenir. Bientôt, me disait-on, les politiciens n’écouteraient plus que les experts qui sacrifieraient les valeurs humains au nom de l’efficacité, et les voix des citoyens seraient réduites au silence.

Si seulement c’était le cas, au moins en partie. Aujourd’hui, les questions qui ont une réelle importance – par exemple, la sécurité des aliments génétiquement modifiés, les dangers de l’extraction de l’huile et du gaz de schiste, et les effets du réchauffement climatique – sont débattus sans tenir compte des preuves scientifiques ou en utilisant des informations déformées et sélectionnées pour refléter un point de vue donné. Les politiciens et les militants présentent ces questions comme des luttes sociales ou des fables morales : les grandes entreprises contre les agriculteurs, les oppresseurs contre les libérateurs, ou les conspirateurs qui cherchent à tromper les honnêtes citoyens.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/j7W7b7Y/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.