The new Apple headquarters Justin Sullivan/Getty Images

Les rentiers sont là

GENÈVE – Depuis la crise financière de 2008, les décideurs et les institutions internationales ont régulièrement exprimé des préoccupations au sujet de l'élargissement des inégalités de revenus et de ses conséquences politiques indésirables. Le plus souvent, ils attribuent le problème à des facteurs « exogènes », tels que le commerce mondial et les nouvelles technologies.

En se concentrant sur le commerce et les nouvelles technologies, les décideurs sont passés à côté d’un déterminant des inégalités encore plus important: le comportement endémique de recherche de rentes, qui découle de la concentration du marché, de la puissance accrue des entreprises et de l’emprise réglementaire.

Une rente, au sens large, est un revenu provenant uniquement de la propriété et du contrôle d'un actif, plutôt que d’une utilisation innovante de ressources économiques dans un esprit d’entreprise. Lorsque l'économiste britannique John Maynard Keynes prévoyait « l'euthanasie des rentiers » dans son livre de 1936 La Théorie générale del’emploi, l’intérêt et l’argent, il faisait référence à une classe financière qui n’avait d'autre but que celui d'exploiter les rares capitaux pour son propre bénéfice. Pourtant, au cours des trois dernières décennies, les rentiers financiers ont pris leur revanche. Grâce à la création de crédit privé et l'alchimie financière, ils ont amassé d'énormes gains, qui sont incroyablement disproportionnés par rapport au rendement social de leurs activités.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/WeY73qj/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.