European Parliament/Flickr

Le retour du méchant Allemand

BERLIN – Au cours de la longue nuit de négociations sur la Grèce du 12 au 13 juillet, un élément fondamental de l'Union européenne s'est brisé. Depuis lors, les Européens vivent dans un autre type d'UE.

Ce qui a changé cette nuit-là, c'est l'Allemagne que connaissaient les Européens depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En surface, les négociations portaient sur les moyens d'éviter une sortie grecque de la zone euro (ou « Grexit ») et sur les conséquences funestes qui pourraient en découler pour la Grèce et pour l'union monétaire. Plus profondément cependant, ce qui était en jeu était le rôle en Europe de son pays le plus peuplé le plus puissant économiquement.

Le renouveau de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale et son rétablissement de la confiance mondiale (qui ont abouti au consentement à la réunification allemande quarante-cinq ans plus tard), ont été établis sur les piliers vigoureux de politique nationale et étrangère. En Allemagne, une démocratie stable basée sur l'état de droit a rapidement émergé. Le succès économique de l'État providence de l'Allemagne s'est révélé être un modèle pertinent pour l'Europe. Et la volonté des Allemands de faire face sans réserve aux crimes nazis, a entrainé un profond scepticisme à l'égard de toutes les questions militaires.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/2DnLrqu/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.