eichengreen128_GettyImages_orangeblueworldgraph Getty Images

Retour à la politique budgétaire

FRANCFORT – Il y a 5 ans, Thomas Piketty, un économiste français, faisait un carton avec son livre, Le capital au 21° siècle, dans lequel il explique que l'économie de marché favorise intrinsèquement la concentration des richesses. Le mécanisme auquel il fait référence est le suivant : les taux d'intérêt sont plus élevés que le taux de croissance de l'économie, et de ce fait, le rendement du capital est supérieur au taux de croissance de l'économie.

Piketty marque un point en soulignant les inégalités de richesse et en y apportant une explication simple. Il n'y a pas beaucoup de livres d'économie qui se vendent à plus d'un million d'exemplaires !

Au début de l'année, un autre économiste français, Olivier Blanchard, président sortant de l'Association américaine d'économie et ancien économiste en chef du FMI, a connu un succès retentissant en prononçant un discours dans lequel il affirmait que la capacité d'endettement des pays avancés est supérieure à ce que l'on croit généralement. Il se basait pour cela sur l'idée que les taux d'intérêt sont inférieurs au taux de croissance. Dans ce cas, le ratio dette/PIB qui mesure la capacité d'un pays à servir sa dette diminue dans la mesure où le budget reste proche de l'équilibre.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/4s4r2LBfr