Mugabe doit se retirer

Au moins en public, les dirigeants des pays d'Afrique australe continuent à soutenir Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, malgré la crise économique qui ne cesse de s'aggraver à cause de la tyrannie qu'il fait régner. Des années de mauvaise gestion ont engendré un taux de chômage de 80% et un taux d'inflation annuel proche de 5000% !

Alors que dans le passé le Zimbabwe était surnommé le "grenier à blé de l'Afrique", aujourd'hui beaucoup d'habitants sont affamés et dépendent de l'aide internationale pour leur survie. Quelques 3000 personnes fuient le pays chaque jour, risquant souvent leur vie en traversant le Limpopo (une rivière infestée de crocodiles célébrée par un conte de Kipling intitulé L'enfant d'éléphant) et en franchissant une clôture qui marque la frontière avec l'Afrique du Sud.

Aujourd'hui, plus de trois millions de personnes ont quitté le pays, soit à peu près un quart de la population, ce qui n'a pas empêché les autres chefs d'Etat d'applaudir chaleureusement Mugabe lors de la dernière réunion de la Communauté pour le développement de l'Afrique australe (SADC) à Lusaka, la capitale de la Zambie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/jNwiMp6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.