Skip to main content

L’Europe peut renouer avec la croissance grâce aux énergies propres

BRUXELLES – Les énergies propres sont à nouveau en tête de liste de l’ordre du jour économique mondial. Les nouveaux dirigeants chinois semblent avoir compris que l’épais et alarmant smog qui recouvre Beijing et d’autres villes du pays est plus qu’un problème de pollution ; il est le résultat direct d’une importance excessive accordée à la planification économique à court terme.

De même, dans le discours sur l’état de l’Union qui inaugurait son second mandat, le président américain Barack Obama a plus évoqué le changement climatique que tout autre sujet, disant que « nous ne pouvons laisser à d’autres pays la maîtrise de technologies qui généreront de nouveaux emplois et de nouvelles industries ». Lors du Forum économique mondial de Davos, la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde et le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim ont surpris les chefs d’entreprise et de gouvernement en avertissant qu’une véritable reprise économique serait impossible sans une action sérieuse au sujet du changement climatique. Et lors du dernier sommet de l’Union européenne, les dirigeants européens ont décidé d’allouer 20 pour cent du budget communautaire aux dépenses liées à la lutte contre le changement climatique.

Ces prises de position signalent que les dirigeants mondiaux commencent enfin à comprendre qu’au-delà de la crise économique mondiale, le monde traverse une crise sociale et de l’emploi, ainsi qu’une crise climatique et des ressources. Aucune de ces crises ne peut être résolue sans s’attaquer aux autres.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/JetTdwe/fr;
  1. reinhart39_ Sha HantingChina News ServiceVisual China Group via Getty Images_jerome powell Sha Hanting/China News Service/Visual China Group via Getty Images

    Jerome Powell’s Dilemma

    Carmen M. Reinhart & Vincent Reinhart

    There is a reason that the US Federal Reserve chair often has a haunted look. Probably to his deep and never-to-be-expressed frustration, the Fed is setting monetary policy in a way that increases the likelihood that President Donald Trump will be reelected next year.

    3

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions