Réinitialiser les relations entre la Turquie et l’Union Européenne

MADRID – Il y a cinq mois à peine, Oussama ben Laden était vivant, Hosni Moubarak contrôlait l’Égypte avec fermeté, et Zine el-Abidine Ben Ali dirigeait la Tunisie avec une main de fer. Aujourd’hui, la rébellion populaire et le changement politique ont gagné toute la région. Nous sommes les témoins d’une répression brutale des manifestations en Syrie et au Yémen, de l’entrée de troupes saoudiennes au Bahreïn et de la bataille continue pour la Lybie.

Pour l’Europe, le Printemps arabe devrait se recentrer sur une question passablement éludée ces derniers mois : les bénéfices d’une adhésion entière de la Turquie à l’Union Européenne. Compte tenu des considérables opportunités offertes par les circonstances actuelles, les avantages d’une accession de la Turquie devraient être évidents pour l’Europe.

Avec la réélection de Recep Tayyip Erdoğan au poste de Premier ministre de la Turquie, et la Pologne, un pays qui connaît bien l’importance de la position stratégique de l’Europe dans le monde, et qui doit prendre la présidence de l’Union Européenne à la fin du mois, il est temps pour la Turquie et l’Union Européenne de réinitialiser les négociations sur l’adhésion turque.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/1EiAgIt/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.