Le renminbi et la réalité

BEIJING – Le taux de change de la devise chinoise est une fois de plus dans le collimateur du Congrès américain. Les attaques contre la Chine sont, semble-t-il, à nouveau en vogue aux Etats-Unis.

Mais ce nouvel épisode d’accusations à l’encontre de la Chine a un côté plus étrange que le précédent. Lorsque le Congrès a exercé des pressions pour que la Chine réévalue fortement sa monnaie en 2004-2005, l’excédent du compte courant chinois était en croissance rapide. Cette fois-ci, l’excédent du compte courant s’est nettement réduit en raison de la récession mondiale provoquée par l’éclatement de la bulle financière américaine. Le surplus commercial annuel de la Chine (hors Hong Kong) s’élève aujourd’hui à 200 milliards de dollars, soit près d’un tiers de moins qu’en 2008. En termes de PIB, il a décliné encore plus parce que la croissance du PIB était de 8,7 pour cent en 2008.

Il y a dix ans, l’arrimage du yuan au dollar a poussé à la baisse le taux de change réel de la devise chinoise, parce que le dollar perdait de la valeur par rapport à d’autres monnaies, comme l’euro, la livre sterling et le yen. Mais aujourd’hui, alors que le dollar s’apprécie par rapport aux principales autres devises, l’indexation relative entre le dollar et le renminbi a entraîné un affermissement de la devise chinoise en termes de son taux de change effectif.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/quMKihz/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.