Renouveler l’information

NEW YORK – La semaine dernière, les rumeurs allaient bon train dans le monde de la presse : une centaine de journalistes du département Informations du New York Times seraient rachetés – ou perdraient leur emploi s’ils refusaient ; les journaux britanniques allaient connaître des restrictions ; Condé Nast allait remercier du personnel – licencier huit grands éditeurs du magazine Glamour . Les Etats-Unis, et d’autres pays, sentent bien que l’implosion du monde de l’information prévue il y a longtemps s’accélère, ayant atteint une sorte de seuil critique.

Faisant écho aux sentiments partagés par ses pairs, la principale d’une école de journalisme célèbre m’a récemment avoué : « Nous préparons les étudiants à embrasser une profession qui aura changé lorsqu’ils seront diplômés. »

Impossible de camoufler la réalité : les lecteurs de presse, tout du moins en Occident, vieillissent ; les jeunes préfèrent consulter les informations en ligne, un support sur lequel les lecteurs passent moins de temps que sur papier ; et, le plus douloureux pour ce dernier secteur, ceux qui achetaient volontiers les journaux ne sont pas prêts à payer pour lire la même chose sur écran.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/Gk1FKjf/fr;