Full moon over White House.

L’objectif Lune des énergies propres

NEW YORK – En mai 1961, le président John F. Kennedy a fait vibrer les États-Unis et le monde avec ces mots célèbres : « Je crois que cette nation doit s’engager à réaliser l’objectif, avant la fin de la décennie, d’envoyer un homme sur la Lune et de le ramener sain et sauf sur Terre ». A peine huit ans plus tard, c’est exactement ce que fit la NASA – avec des retombées étonnantes pour la science, la technologie et l’économie mondiale. Aujourd’hui, un groupe d’éminents scientifiques, innovateurs et économistes ont identifié l’objectif Lune de notre époque : remplacer les combustibles fossiles par des technologies énergétiques propres.

Depuis le lancement du Global Apollo Programme to Combat Climate Change (Programme mondial Apollo de lutte contre le changement climatique) en début d’année, moi-même et de nombreuses autres personnes y ont adhéré avec enthousiasme. Ce programme, nommé d’après la mission spatiale de la NASA à destination de la Lune, est fondé sur la notion de « changement technologique dirigé ». En d’autres termes, nous pouvons, par un effort conscient, appuyé par des fonds publics, orienter le développement de technologies avancées permettant de garantir la sécurité et le bien-être de l’humanité. En tête de liste figurent les énergies propres, qui nous permettront d’éviter le réchauffement climatique causé par la combustion d’énormes quantités de charbon, de pétrole et de gaz dans le monde entier.

Le Deep Decarbonization Pathways Project (DDPP) (projet de filières de décarbonisation profonde) a démontré qu’un avenir à faible intensité carbone est à notre portée, avec des avantages immenses, et à un coût très modeste. Aux États-Unis, par exemple, la réduction de 80 pour cent des émissions de gaz à effet de serre est non seulement faisable, elle n’implique que des dépenses supplémentaires équivalant à 1 pour cent du PIB par an. Et les bénéfices – dont un climat plus stable, des infrastructures plus performantes, des véhicules et un air plus propres – seraient astronomiques.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/DFAEIq1/fr;