5

Comment aider efficacement les pays pauvres

WASHINGTON – Pour la troisième fois en cinq ans, les pays pauvres risquent d'être frappés par une crise qui n'est pas de leur fait, un ralentissement potentiel dû au désordre financier dans les pays avancés. Après avoir subi une crise alimentaire et un choc pétrolier durant la période 2007-2008 et la crise financière mondiale qui a suivi, ils pourraient être confrontés à une situation encore plus difficile en 2012. Etant donné l'interdépendance du monde globalisé d'aujourd'hui, les difficultés supplémentaires qu'ils pourraient rencontrer auront des répercussions négatives pour tous - riches et pauvres confondus.

Au pire de la crise mondiale en 2009, avec la chute de leurs exportations, la baisse des sommes d'argent envoyés par leurs travailleurs expatriés et la diminution des investissements étrangers, beaucoup de pays à faible revenu ont vu leur croissance fortement diminué. Les conséquences ont été graves sur le plan social : selon la Banque mondiale, cela a précipité 64 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

Cela aurait pu être bien pire. Grâce à une bien meilleure politique au cours de la décennie précédente, les pays à faible revenu ont abordé la crise en bien meilleure position qu'ils ne l'étaient lors des chocs précédents. Leur déficit budgétaire et leur déficit de comptes courants ont été moins importants, l'inflation plus faible, leurs réserves en devises étrangères plus fournies et – grâce en partie aux mesures d'allégement - le fardeau de la dette a été moins lourd.

Aussi, malgré la baisse de leurs revenus, la plupart de ces pays ont réussi à maintenir ou même à accroître leurs dépenses, creusant ainsi leur déficit budgétaire. Cela a stimulé leur croissance, leur a permis de réaliser les investissements indispensables et de financer les programmes sociaux destinés à aider la population pauvre à faire face à la crise. Le ralentissement a été de relativement courte durée, notamment en raison de leur ouverture au commerce mondial lors de la dernière décennie.