0

Réincarner Évita

Si les mythes pouvaient prendre vie par la seule force de la volonté, alors Cristina Kirchner, l’épouse du président argentin Néstor Kircher, se serait déjà transformée en une Évita Perón du 21ème siècle. Mais les mythes sont une construction collective et mystérieuse. Sinon, ils seraient à vendre.

Lors des récentes élections législatives en Argentine, Cristina Kirchner est devenue une force politique en soi, transformant dorénavant les Kirchner en un couple de dirigeants – le second dans l’histoire du pays après Juan Perón et Évita Mme Kirchner fut élue sénateur de la province de Buenos Aires où une grande partie de la puissance économique du pays est basée. C’est aussi là que vit la majeure partie des indigents argentins.

Il est vrai que le nom de Kirchner l'a aidée et que la tradition a peut-être joué un certain rôle. Après tout, Isabelita, une femme très petite dans tous les sens du terme et la troisième femme de Perón après Évita, devint la première femme présidente du pays grâce au simple fait qu’elle était la veuve de Perón.

Cristina Kirchner n’est pas, quant à elle, une petite femme. Avocate et élue au parlement depuis 1989, elle jouit d’un rôle privilégié dans le développement des stratégies du gouvernement de son mari. Contrairement à toute autre épouse présidentielle de l’histoire de l’Argentine, elle est douée et bien préparée aux discussions de questions complexes telles que le blanchiment d’argent sale ou la législation du travail.