PATRICIA DE MELO MOREIRA/AFP/Getty Images

Régulons les géants d'Internet !

CAMBRIDGE – Les géants d'Internet (Amazon, Apple, Facebook, Google et Microsoft) sont devenus des acteurs riches et puissants de l'économie. Est-ce au point que régulateurs et dirigeants politiques se trouvent impuissants face à eux ? C'est semble-t-il l'avis des investisseurs internationaux - au moins à en juger par la valeur en Bourse de ces entreprises. C'est sans doute une bonne nouvelle pour l'oligarchie d'Internet, mais qu'en est-il pour l'économie ?

Depuis quelques décennies le secteur des nouvelles technologies de la communication, un secteur qui innove en permanence, est le fleuron de l'économie américaine. La vitesse et la puissance du moteur de recherche de Google mettent un volume de connaissances prodigieux au bout de nos doigts. La téléphonie par Internet permet de parler en face à face et à moindre frais avec des amis, de la famille ou des collègues, où qu'ils soient dans le monde.

Pourtant, malgré toute cette innovation, le rythme de croissance de la productivité reste médiocre. Beaucoup d'économistes voient la situation actuelle comme une deuxième vérification du paradoxe de Solow (un économiste du MIT) que ce dernier a formulé en 1987 : "On voit des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité".

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/04u7Olw/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.