Mercedes Benz's electric cars are provided for car sharing as part of a smart city project at Kashiwanoha YOSHIKAZU TSUNO/AFP/Getty Images

Pour des villes intelligentes et inclusives

WASHINGTON, DC/SAN FRANCISCO – Partout dans le monde, on rend les villes "intelligentes" grâce aux bases de données et à la technologie numérique destinées à améliorer l'environnement urbain. Cela paraît une bonne idée : la population urbaine étant à la hausse et les infrastructures urbaines sous tension, les villes intelligentes seront mieux à même de gérer un changement rapide.

Mais les technologies numériques devenant de plus en plus présentes un peu partout, les inégalités pourraient s'accroître si les municipalités ne prennent pas en compte le fait que les solutions basées sur la technique ont autant d'importance pour les personnes défavorisées que pour les gens aisés.

La population "non-connectée" peut bénéficier d'applications telles que les feux rouges intelligents qui aident à réguler le trafic, mais elle ne bénéficie pas de l'ensemble des services offerts par les villes intelligentes. Les smartphones étant la principale interface utilisée dans les villes modernes, le premier pas d'importance cruciale serait de réduire le fossé numérique et de favoriser l'accès de tous aux outils de communication modernes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/rnmF7RG/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.