Redistribution de la gouvernance en Asie

La gouvernance (la façon dont les décisions qui affectent l'intérêt du public sont prises) est devenue un facteur clé pour déterminer le rythme de développement d'un pays. Une gouvernance réussie amène des changements résolus. Les échecs sont sanctionnés par le malaise, le mécontentement et la stagnation. Le 18 avril se tiendra à Bangkok une conférence pour examiner les perspectives d'amélioration de la gouvernance en Asie.

Les décideurs politiques asiatiques d'aujourd'hui doivent faire face à un environnement bien différent de celui de leurs prédécesseurs cinquante ans plus tôt. La population asiatique a plus que doublé depuis 1950, principalement dans les pays les plus pauvres. Le système politique de ces pays était adapté pour des populations peu importante, stables et rurales. Aujourd'hui, ces sociétés doivent aussi bien gérer des centres urbains étendus que des talents et des demandes multiples de la part des populations urbaines.

L'économie mondiale a également changé radicalement. L'augmentation des flux de biens, de capitaux et de connaissances dans le monde entier entraîne que les organisations étrangères et les individus ont une plus grande influence, compliquant plus encore la tâche des gouvernements nationaux préoccupés par la gestion interne de leurs propres nations. Ainsi, les institutions internationales telles que l'OMC ont changé les cadres de référence à l'intérieur desquels les décisions économiques sont prises.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/Ue1G8jx/fr;