La défense anti-missile à nouveau en question

WASHINGTON – La polémique entre les USA et la Russie sur le projet américain de bouclier anti-missiles (BMD, ballistic missile defenses ou défense anti-missiles) en Europe s'enflamme à nouveau. En raison de différents avec la Pologne quant aux conditions sous lesquelles elle pourrait accepter sur son territoire des missiles anti-missiles, les responsables américains ont laissé entendre qu'ils pourraient se rabattre sur la Lituanie. Ce changement d'attitude semble guidé par la volonté d'inciter la Pologne à faire preuve de plus de souplesse dans les négociations. Mais l'idée américaine d'installer une base militaire dans un pays qui appartenait à l'Union soviétique a soulevé le courroux du Kremlin.

En juin, le responsable des négociations du coté américain, John Rood, s'est rendu en Lituanie pour informer le gouvernement de l'état des négociations qu'il mène avec les Polonais. L'Amérique voudrait déployer 10 missiles anti-missiles en Pologne et une station de radar anti-missile sophistiquée en République tchèque. Cette semaine, la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice est allée à Prague pour signer un accord avec les Tchèques, tandis que les négociations américano-polonaises restent dans l'impasse.

Bien que le Département d'Etat américain ne qualifie pas les discussions de Rood à Vilnus de négociations formelles, le département de la Défense a reconnu que l'Amérique envisage d'autres solutions en cas d'échec des négociations avec la Pologne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/QDZL4EC/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.