Le Défi des intégristes islamistes envers l'Indonésie

Avec les Talibans en fuite, les soupirs de soulagement peuvent être entendus aussi loin que jusqu'en Indonésie. Les protestations contre la campagne de bombardement de la coalition menée par les Américains ont résonné en Indonésie pendant des semaines, renforçant l'instabilité déjà dangereuse du pays. Maintenant que la guerre en Afghanistan pourrait bientôt se calmer, la crainte est grande que le Président Megawati Sukarnoputri ne fasse peu pour changer ses manières non interventionnistes.

Ces manifestations se sont produites alors que Mme Megawati célébrait la fin de ses premiers cent jours au pouvoir. Elles n'étaient qu'un révélateur supplémentaire de la courte période de grâce politique dont elle bénéficia. Partout, on peut entendre les protestations contre son style de gouvernement au « ralenti », et les applaudissements saluant ses maigres succès - tels que d'avoir calmé l'orage islamiste - sont peu nombreux.

Les attentes populaires envers Mme Megawati furent modestes, dès le début. Dans son rapport devant la session annuelle de l'Assemblée consultative populaire remis le 1er novembre, Mme Megawati admit que son gouvernement avait peu fait. L'assemblée a cherché à remplir ce vide politique en soulignant les étapes que son gouvernement devait suivre pour relancer l'économie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/4EMslGv/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.