buruma150_MARKRALSTONAFPGettyImages_elpasovigilwomancandle Mark Ralston/AFP/Getty Images

Élections américaines, le risque de la carte identitaire

LONDRES – La récente tuerie de masse survenue à El Paso, perpétrée par un jeune homme blanc qui avait publié quelques minutes plus tôt un texte empreint de haine à l’encontre des immigrés, attire l’attention sur les propres affinités rhétoriques du président américain Donald Trump avec le mouvement suprématiste blanc. Trump insulte en permanence les Mexicains, les Afro-américains, et de manière générale les personnes de couleur. Le président américain a qualifié de « pays de merde » la terre natale des immigrés haïtiens et africains. Le mois dernier, il invitait à « retourner d’où elle viennent » quatre nouvelles membres du Congrès, Alexandria Ocasio-Cortez, Rashida Tlaib, Ayanna Pressley et Ilhan Omar. Toutes les quatre sont bien entendu citoyennes américaines. Et une seule d’entre elles (Omar) est née hors des États-Unis.

Les partisans républicains de Trump contestent l’idée que le président puisse être raciste. Qui peut réellement le savoir ? Ce qui est sûr, c’est que le président attise clairement les instincts les plus sombres de ses sympathisants, dont la colère, la rancœur, la xénophobie et les préjugés ne peuvent être assimilés qu’à du racisme. En alimentant la haine, Trump espère mobiliser suffisamment d’électeurs pour être réélu l’an prochain.

Le président prend soin de ne pas inciter ouvertement ses concitoyens à commettre des violences. Or, nombre d’Américains violents se sentent autorisés à le faire par le discours de Trump. C’est ce qui rend le comportement de Trump si dangereux et méprisable. Trump doit rendre des comptes. Il mérite d’être qualifié de raciste. Certains de ses détracteurs vont d’ailleurs encore plus loin, affirmant que la question raciale devra constituer la problématique centrale des élections de 2020. Dans la mesure où Trump compte sur les électeurs blancs partisans de la haine, la contre-attaque devrait résider dans la diversité, la lutte contre le racisme, et l’élévation des personnes de couleur.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/DymGBFefr