Les Chiots de Poutine et la démocratie russe

Alors qu'il supervisait des manœuvres militaires à bord d'un sous-marin nucléaire près de la Scandinavie, Vladimir Poutine a annoncé que la Russie avait développé un nouveau système de missiles, le meilleur au monde. Ce ne fut pas un de ses moments les plus convaincants. Trois missiles de type ancien, lancés en sa présence, n'ont pas réussi à atteindre leur cible au Kamchatka. Le sous-marin où se trouvait Poutine était semblable au Kursk, qui explosa lors de manœuvres similaires en 2000, tuant 118 marins.

Après la catastrophe du Kursk, on demanda à Poutine ce qui s'était réellement passé. " Il a coulé " répondit-il, avec un sourire quelque peu macabre. Dans une blague récente, un journaliste demande à Poutine ce qui est arrivé aux chiots de sa chienne préférée, dont il avait fièrement annoncé la naissance lors des dernières élections parlementaires en décembre. " Ils ont coulé " répond-il.

La démocratie russe est presque aussi jeune et aveugle que les chiots de Poutine, mais elle est bien plus pauvre. Les pays à bas revenus peuvent mettre en place la démocratie, mais il leur est difficile de la développer. L'Inde, qui est un pays pauvre et démocratique, représente l'heureuse exception de cette règle. La Russie, dont l'héritage politique n'est pas britannique mais soviétique, pourra-t-elle en être une autre ? Des pays dont le revenu par tête est proche de celui de la Russie parviennent à soutenir la démocratie pendant 15 à 20 ans en moyenne. La démocratie russe, née en 1991, approche bientôt sa date d'expiration.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/BU4DKcu/fr;